Bibliothèque numérique de droit normand : Histoire du droit et de la pensée juridique, humanités numériques et collaborations institutionnelles [Work in progress]

Géraldine Cazals, Institut universitaire de France, CUREJ(a), Université de Rouen Normandie, geraldine.cazals@univ-rouen.fr
Raphaëlle Krummeich, IRIHS(b), Université de Rouen Normandie, raphaelle.krummeich@univ-rouen.fr
Yann Soullard, LITIS(c), Université de Rouen Normandie, yann.soullard@univ-rouen.fr

(a) Centre Universitaire Rouennais d’Etudes Juridiques, UFR de Droit, Sciences économiques et Gestion, 3 av. Pasteur, 76186 Rouen cedex 1
(b) Institut de Recherche Interdisciplinaire Homme et Société, 17 rue Lavoisier, 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
(c) Laboratoire d’Informatique, du Traitement de l’Information et des Systèmes, Avenue de l’Université, 76800 Saint-Étienne-du-Rouvray

Communication écrite issue de l’intervention au séminaire MRSH
Le Patrimoine écrit conservé en Normandie à l’ère du numérique, 29/09/2018, Avranches

Ce projet est co-financé par la Région Normandie et l’Europe dans le cadre du programme PlaIR2.018.

Région Normandie et Europe FEDER

La bibliothèque numérique de droit normand est un projet réalisé en partenariat avec :


Résumé

L’objet de cette communication est d’exposer un travail en cours. La Bibliothèque David Hoüard. Bibliothèque numérique de droit normand a une histoire passée, présente et à venir. Il s’agit de proposer ici le récit d’une évolution des pratiques de recherche liées à l’avènement du numérique au sein de l’enseignement supérieur et de la recherche, dans le cadre de projets communs avec les institutions patrimoniales qui sont en charge de la préservation des sources originales concernées.

Lire l’article sur la Carnet de la MRSH : https://mrsh.hypotheses.org/2724

Plusieurs aspects principaux de ce « work in progress » sont présentés : la nécessité de faciliter l’accès à des sources anciennes dispersées qui intéressent en premier lieu les historiens du droit, le caractère cependant pluridisciplinaire de l’approche scientifique qui conduit à la rencontre de cultures matérielles diverses, le caractère émergent de disciplines associées à la terminologie « humanités numériques » objet de débats contemporains[1] et la logique partenariale sous-tendue.